Aller au contenu

À quoi sert un tableau de visualisation

  • par
Partage !

et comment le créer ?

Le tableau de visualisation plus connu sous le terme de « Vision Board » ou vision créatrice est un formidable outil de développement personnel pour fixer et atteindre des objectifs.
Utilisé pour un seul ou plusieurs domaines de notre vie (amour, santé, travail passion, projet, …), il permet de surmonter des difficultés, arrêter de procrastiner, visualiser sa journée idéale (et y croire !).
Le vision board est un processus consistant à imaginer ce que tu veux précisément accomplir et comment tu vas faire pour y parvenir.
Il peut prendre l’aspect d’un tableau sur lequel tu auras collé des images et des citations inspirantes, mais il peut également prendre un tout autre aspect et être réaliser via des applications.
Personnellement, je préfère utiliser la première méthode car je me sens, ainsi, davantage engagée dans le processus : j’aime choisir les images et les textes qui vont m’inspirer, j’aime laisser s’exprimer ma créativité, j’aime pouvoir le contempler à loisir accroché près de mon bureau…

« Les gens ordinaires croient uniquement à ce qui est possible. Les gens extraordinaires visualisent non pas ce qui est possible ou probable, mais l’impossible. Et en visualisant l’impossible, ils commencent à le considérer comme possible. »
Chérie Carter-Scott

Créer son tableau en 3 étapes

Beaucoup de personnes ne parviennent pas à visualiser leur avenir car ils sont trop souvent et malheureusement tournés vers le passé, leurs échecs et leurs souffrances.

Le tableau de visualisation nous permet de cesser de ruminer notre passé, de regarder sans cesse dans le rétroviseur pour pouvoir davantage se concentrer sur la route, sur l’avenir. Un avenir passionnant, plus séduisant et dépourvu de limites, un avenir accessible.

1. Se mettre dans le bon état d’esprit

Comme tout activité de développement personnel, il est important de se mettre en condition et de s’ancrer dans le moment présent.

Je conseille pour cela de créer son tableau à un moment où tu n’es pas susceptible d’être dérangé(e) ou interrompu(e).

Pour laisser libre cours à ton imagination et te laisser transporter, tu peux mettre de la musique d’ambiance, de type tibétaine, de méditation ou encore une musique que tu apprécies particulièrement. Ce qui compte, c’est que le volume sonore soit suffisamment bas pour ne pas te laisser distraire.

2. Définir précisément ses objectifs

N’aie pas peur de visualiser ce que tu souhaites vraiment et oublie les limites et les aspects pratiques liés à ta vie.

Si tu pouvais être, avoir et faire tout ce que tu veux, qu’est-ce que tu aimerais avoir, être et devenir ?

Vivre 5 semaines dans un ashram en Inde ? Retaper un vieux corps de ferme ? Avoir une grande famille ? Faire le tour du monde ? Parler plusieurs langues ? Perdre du poids et manger plus équilibré et plus varié ?

N’aie pas peur de te fixer des objectifs, même ceux qui te paraissent aujourd’hui les plus fous, les plus inaccessibles. Tout est permis !

Ne te mets aucune barrière, aucune limite, dis-toi que tout est possible, que le monde est possible et t’ouvre les bras.

Plus tes objectifs seront clairs, précis et détaillés, plus il te sera possible de les atteindre et mettre en place les stratégies pour transformer ton rêve en réalité.

Grâce à cette méthode, il est possible de visualiser non seulement ta journée idéale, mais également ta semaine, ton mois, ton année, tous les changements que tu souhaites apporter.

Que ressentirais-tu si, à cet instant, cela se concrétisait ? Si demain, c’était désormais ta vie ?

Quelles seraient tes émotions? Quels sentiments éprouverais-tu ? De la joie ? Du bonheur ? De la sérénité ? Du bien-être ? De l’enthousiasme ?

 

3.Visualiser la personne que l’on souhaite devenir

Une fois que tu as visualisé ce que tu souhaites avoir, faire, être, visualise-toi en train de vivre ton rêve.

Observe-toi en train d’effectuer les actions, qui, au quotidien, vont te permettre d’atteindre ton objectif :

Faire de l’exercice, ressentir le bien-être et la détente après une séance de sport, aller sur le marché, établir les repas pour la semaine, dresser ta liste de courses, choisir attentivement les produits que tu vas cuisiner, les préparer, …

Ou bien

Se lever tôt et écrire ne serait-ce que 30 minutes ou une heure dans un carnet, sur un ordinateur, ressentir le plaisir de coucher les mots sur le papier, raturer, griffonner, recommencer, chercher l’inspiration. Et la satisfaction ressentie du travail accompli.

Observe-toi, remarque ton visage, regarde ta détermination et ton enthousiasme.N’est-ce pas ce que tu aimerais ressentir ?

4. Se donner les moyens d’y parvenir

Garde à l’esprit que pour parvenir à réaliser tes objectifs, rien ne se fera si tu ne décides pas dès aujourd’hui à tout mettre en œuvre pour réussir, à passer à l’action.

Imaginer la vie que tu aurais aimé avoir, imaginer la personne que tu aurais voulu devenir, imaginer le travail de tes rêves ne pourra jamais se concrétiser et se faire si tu ne décides pas chaque jour lorsque tu regardes ton tableau de de faire un pas, aussi minime soit-il,en direction de ton objectif.

Cette méthode fonctionne, je l’ai essayée (et approuvée) et aujourd’hui, je suis heureuse de pouvoir vivre enfin la vie dont je rêvais.

Avant de créer mon tableau de visualisation, ma vie était différente.

J’imaginais souvent quel aurait pu être mon travail idéal, quelle vie que j’aurais pu avoir et regrettais, régulièrement, de ne pouvoir passer plus de temps avec mes proches.

Je dois l’avouer, j’enviais les personnes qui vivaient de leur passion. Comment faisaient-ils ? Quels avaient été leurs parcours ?

Certains avaient eu la chance de pouvoir être aidés financièrement, d’autres avaient les relations qu’il fallait. Mais tout de même, me disais-je, certains ont bien commencé sans bagages ? Comment avaient-ils donc fait ?

À mesure que je lisais des livres sur le développement personnel, que je lisais le parcours que chacun avait emprunté, je relevais un point commun à toutes ces histoires : ils avaient tous commencé par faire un pas, chaque jour, en direction de leur objectif.

Ils sont tous restés profondément déterminés, même dans les périodes de doutes, même quand ils n’avaient aucun soutien de leur entourage. J’étais admirative !

Cela semblait facile lorsqu’on le lisait, mais à mettre en pratique, c’était tout autre chose.

Je me souviens du nombre de fois où je me suis jurée que « Demain, c’est décidé, je me lance !», le nombre de fois où je me suis trouvée des excuses « Je suis trop fatiguée… », « Mon fils est malade et je n’ai pas pu… », « Il y avait des travaux dans la rue et ça me déconcentrait… ». Bref, toutes les excuses possibles et inimaginables pour procrastiner.

Et puis, il a fallu qu’un petit caillou vienne à entrer dans ma chaussure, que je rencontre un accident de parcours pour que je me décide enfin à vivre la vie dont je rêvais.

Je suis partie de loin, même de très loin :je n’avais aucune connaissance ni sur la manière, ni sur la façon d’avancer.

Voilà d’où je suis partie, voilà comment j’ai commencé.

Au départ, je listais tout ce que je devais faire, mais cette To Do List interminable au lieu de me motiver, m’effrayer au plus haut point et la raison en était simple : même si je savais ce que je voulais atteindre, quel était mon but, ne pas pouvoir le visualiser était un frein à la motivation.

Alors un jour, j’ai lu un livre traitant des bienfaits des tableaux de visualisation et je me suis dit qu’après tout, je n’avais rien à perdre à essayer.

Au pire, ce serait un bon moment de détente et j’en avais bien besoin.

J’ai donc commencé à coller des images, des images de ce que pourrait être ma vie si je continuais à avancer au lieu de regarder en arrière et ruminer mes échecs.

J’ai ajouté des citations, des affirmations inspirantes et j’ai contemplé mon travail.

Voilà exactement ce que je voulais désormais : être une maman entrepreneuse, coach, yogiste, méditante, lève-tôt, enthousiaste, passionnée, qui aime les bons petits plats et profiter de ses proches.

Et une fois le tableau élaboré, ce fut, à mon grand étonnement, beaucoup plus facile de rester motivée et concentrée sur mon but.

Chaque jour je le contemplais et chaque jour, je décidais de faire un pas de plus dans la direction que je m’étais fixée.

J’ai avancé, petits pas par petits pas.

J’ai lu, appris, me suis formée (j’ai suivi 4 formations en une année, certaines mêmes se chevauchaient), j’ai travaillé et étudié même pendant mes vacances d’été, j’ai eu des doutes, beaucoup de doutes, mais je n’ai jamais renoncé car je ne voulais pas continuer ma vie en ayant un jour le regret de n’avoir jamais essayé.

Aujourd’hui, je continue à me former, à apprendre et à évoluer.

J’apprends toujours, je tire des enseignements, même de mes échecs, mes loupés et mes ratés.

Et quand je vois que je mène aujourd’hui la vie que j’ai toujours rêvée, je me dis que oui, avec de la volonté, de la détermination,en décidant chaque jour de mettre en place une action et d’essayer, tout est possible.

Il suffit juste de faire un pas chaque jour vers son objectif, même si on est fatigué, même si on doute, même si on en a marre, même si ce sont les vacances.

Tant que l’objectif n’est pas atteint, il faut persévérer chaque jour.

 


Partage !